La douzième édition des Rencontres philosophiques de Langres a porté sur le thème Le travail. Elle s’est tenue les 6, 7 et 8 octobre 2022. Le programme, les ressources associées aux conférences et aux séminaires sont en ligne.

La survie de l’humanité, mais aussi l’opulence des classes ou des nations les plus riches trouve aujourd’hui encore ses conditions pratiques de possibilité dans des opérations qui ne connaissent aucune relâche : l’appropriation et la transformation des sols et les sous-sols, l’exploitation des éléments et des énergies naturels comme aussi des « ressources humaines ». Autant d’assignations au service des appareils productifs, où le travail a cette double évidence : celle de l’ingéniosité des gestes et des ouvrages grâce auxquels se gagne un monde habitable ; celle de la fatigue, de la peine, de l’usure souvent prématurée et irrémédiable des corps. On peut travailler sans même gagner sa vie, ni posséder un véritable métier, et sans bénéficier de la relative fierté de celui qui, d’une manière ou d’une autre, sait y faire, dont le tour de main ou l’agilité d’esprit appellent une commune et solide considération. Souvent, on est simplement employable, voire jetable, particulièrement lorsque les fenêtres d’opportunité du marché mondial réorientent les flux de l’investissement, comme ceux de la recherche et du développement technique le plus avancée.

Le travail est pour nous comme une enveloppe destinale dont il faut aussi, prosaïquement et précisément, déceler et dévoiler les mécanismes susceptibles de nous en donner une maîtrise, un jour peut-être, suffisamment libre. Les Rencontres Philosophiques de Langres 2022 y ont travaillé à leur manière, aussi attentivement et précisément que possible.

Voir en ligne : https://eduscol.education.fr/3265/r…