L’Université de Printemps d’histoire des arts - Fontainebleau

Organisée par la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) et l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR), en collaboration avec l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau, l’université de Printemps d’histoire des arts se déroule en parallèle du Festival d’Histoire de l’Art le premier week-end de juin.

Chaque édition s’articule autour d’un pays invité et d’un thème, inspirant des échanges scientifiques et culturels internationaux entre chercheurs, artistes, conservateurs, cinéastes, éditeurs ou encore acteurs du monde de l’art.

Envisagé comme une occasion unique de jeter des ponts entre la France et le pays invité, le festival s’applique à offrir un très large panorama des arts et de la culture de ce pays d’où viennent de nombreux intervenants et artistes.

Edition 2024

Thème le sport
Pays invité le Mexique

L’histoire des arts à l’école : plus vite, plus haut, plus fort

L’histoire des arts participe pleinement à la dynamique portée collectivement par les jeux olympiques et paralympiques. Les ateliers et conférences de l’UPHA exploreront ainsi les croisements entre les arts et le sport, comme thème, symbole et trait de société.

En appui sur la devise et sur la place dans l’olympisme accordée aux arts, l’UPHA aura pour objectif de nourrir la réflexion sur la place de l’histoire des arts à l’école, à l’aune des ambitions exprimées au plus haut niveau, à la croisée des préoccupations pédagogiques et didactiques de tous ordres. Les enjeux sont multiples – contenus, moyens, ressources, liaisons avec les partenaires – et seront abordés à l’appui d’exemples, issus notamment d’expériences en lien avec l’actualité sportive, qui permettront de témoigner du dynamisme de cet enseignement qui mobilise les sens et constitue un levier d’émancipation en donnant à voir, éclairer et comprendre le monde.

UPHA 2024 Le sport, par sbsbigot

Edition 2023

Thème le climat
Pays invité la Belgique

« L’agenda de l’art est, bien entendu, en constante évolution. L’art peut parler de climat, de droits des animaux, de diversité ou d’identité sexuelle fluide. Mais on peut comprendre, je suppose, pourquoi un nombre limité de questions a longtemps produit un art intéressant et de qualité. Il est même probable que le curieux terrain de jeu de l’art a été délimité et institutionnalisé depuis la Renaissance précisément pour pouvoir traiter de ces questions. Elles portent sur des réalités fondamentales de l’existence humaine et de la condition humaine, qui touchent toute société et toute culture. L’histoire a ainsi creusé un lit dans lequel l’art coule encore aujourd’hui, et qui sert, bon gré, mal gré, de cadre de référence à ce que cet art peut être et à ce qu’il est capable de produire.  »

Bart Verschaffel, Art pour quoi faire ?

Le compte rendu de l’UPHA 2023 est à télécharger ci-dessous :

Compte-rendu UPHA 2023 1

Compte-rendu UPHA 2023 2

Edition 2022

Problématique

Depuis l’époque préhistorique, l’animal fournit aux arts à la fois certaines des figures représentées, mais également les matériaux mêmes de ces productions. Utilisé comme modèle, objet d’étude, outil, support et médium, l’animal occupe une place qu’il convient de réévaluer. Il fascine l’art et les artistes au-delà de sa seule présence et manifeste l’importance du lien qui l’unit à l’homme dont il devient un équivalent symbolique dans de très nombreuses cultures. Figure récurrente et permanente de l’art, alter ego discret, il contribue à révéler l’humanité, ses sentiments, ses comportements, ses caractéristiques.

L’animal est depuis toujours présent dans l’école de la République qui met à profit cette relation puissante entre animalité et humanité au service des apprentissages à l’instar des fables de La Fontaine ou du carnaval des animaux de Saint-Saëns, étudiés de manière récurrente dans les classes. L’université de printemps d’histoire des arts abordera la manière dont l’école appréhende la place de l’animal dans la création artistique, à travers des exemples de séquences pédagogiques mises en œuvre sur le terrain et s’inscrivant dans les programmes de lycée, collège et premier degré.


Cette collection Pearltrees présente quelques thématiques et ressources explorées par les intervenants de l’UPHA 2022.

UPHA 2022 la part animale de l’art, par sbsbigot

Voir en ligne : Festival de l’histoire de l’art

Documents à télécharger

Dans la même rubrique…

Mots-clés

Articles liés