C’est un enseignement de culture artistique.

L’élève voit, entend, découvre de manière sensible les œuvres et les formes artistiques, et se constitue une culture personnelle en sollicitant sa curiosité, en développant ses connaissances et son jugement.

De quoi parle-t-on ?

L’Histoire des arts porte sur l’ensemble des grandes formes d’expression artistique : danse, musique, cinéma, architecture, peinture, vidéo, sculpture, photographie, arts du spectacle… .

En seconde

L’élève étudie les œuvres d’art de 5 grands foyers artistiques et culturels de l’humanité :

▶ De l’origine des arts au Ve siècle

L’Egypte ancienne, Babylone, la Grèce classique, la Chine des Han, la Rome impériale

Le mušhuššu, dragon-serpent, symbole du dieu Marduk de Babylone. Détail de la porte d'Ishtar, Pergamonmuseum de Berlin, VIe siècle av. J.-C | Hiroki Ogawa - JPEG - 137.1 ko
Le mušhuššu, dragon-serpent, symbole du dieu Marduk de Babylone. Détail de la porte d’Ishtar, Pergamonmuseum de Berlin, VIe siècle av. J.-C | Hiroki Ogawa

▶ Du IVe au XVIe siècle

Byzance, Angkor, Florence, le Yucatan

▶ Du XVIe au XIXe siècle

Venise, le royaume de Bénin, l’Inde monghole, l’Allemagne et l’Europe centrale romantiques

▶ Du XIXe au XXe siècle

La vallée de la Seine, le pays dogon, Paris 1905-1937, New-York 1945-1970

▶ Depuis 1960

Londres 1960-1980, Berlin depuis 1989, Shanghai depuis 1989, Tokyo

Hans Scharoun, la Philharmonie de Berlin, inaugurée en 1963 - JPEG - 58 ko
Hans Scharoun, la Philharmonie de Berlin, inaugurée en 1963

Durant l’année, l’élève mène un projet

  • dans le cadre d’un travail collectif
  • en articulation avec le programme
  • en partenariat avec une structure culturelle :
  • complété par des rencontres, conférences, visites…
  • aboutissant à une production : exposition, plaquette, site, vidéo, émission de radio, table ronde…

En première

Un programme limitatif est défini et renouvelé par publication au Bulletin officiel, portant sur une thématique de l’histoire des arts, sans limite chronologique, géographique ni de domaine artistique.

En 2019-2020

Arts et émancipation, de 1960 à nos jours

« ÉMANCIPATION […]

1. Acte juridique qui affranchit un mineur de l’autorité parentale ou de la tutelle, et lui donne l’usage des droits civils attachés à la majorité ; l’état qui en résulte. L’émancipation peut être prononcée dès l’âge de seize ans. Émancipation légale, qui résulte de plein droit du mariage.

2. Action d’affranchir, de s’affranchir d’une domination ou d’une servitude, d’une contrainte. L’émancipation des esclaves. L’émancipation politique des colonies. L’émancipation de la femme.

3. Fig. Action de libérer, de se libérer d’une dépendance d’ordre moral ou intellectuel, de préjugés, d’erreurs. L’émancipation des esprits. »

(Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition, t. 1, Paris, Imprimerie nationale, 1992, p. 778).

Comment les arts et les artistes ont-ils participé à - voire, pour certaines expressions artistiques, participé de - ces mouvements d’émancipation, tant politiques que sociaux au sens large, qui ont marqué et continuent de marquer l’époque contemporaine, de 1960 à nos jours ?

En illustration, Francis Guerrier, Lune noire, 2017, Le Château des Pères