Le vendredi 7 février, plusieurs élèves des collèges et lycées bretons ont assisté à l’ouverture de cette troisième édition des Jardins d’hiver, festival littéraire qui s’est tenu aux Champs Libres jusqu’au dimanche 9. Parmi les temps forts de la journée, le format « Ose le son » a créé un véritable dialogue harmonieux entre les arts, mêlant musique, art dramatique, chant, et littérature. À travers leurs performances, les élèves de l’École du TNB et du Pont Supérieur ont offert au public une interprétation sensible de trois oeuvres, « La petite sirène » d’Andersen, « La Nuit » d’Elie Wiesel et « Les Furtifs » d’Alain Damasio, expliquant par la suite aux classes leurs choix créatifs et artistiques. La rencontre avec Olivier Adam a également permis d’entrer dans les « coulisses » de la création littéraire : dans un échange avec la salle, l’auteur est revenu sur les thématiques qui lui sont chères, comme la disparition et la famille, l’articulation entre fiction et réalité ; autant de thèmes également mis à l’honneur dans son dernier roman, « Une Partie de badminton ». Attaché à ses racines bretonnes, il a su montrer l’importance des atmosphères, des sentiments associés aux paysages, aux « géographies » qui confèrent à l’ensemble de son oeuvre une unité. Au cours de cette rencontre, des lectures d’extraits interprétées par les élèves du lycée Descartes (Rennes) ont également tissé des passerelles entre ses différents romans. Si les Jardins d’hiver ont favorisé de précieuses rencontres avec les « écrivains-passeurs » de l’édition 2020, Jeanne Benameur et Olivier Adam, ils se sont également transformés en espaces créatifs. L’atelier photographique de Yann Peucat visant à élaborer une fresque photographique de lecteurs, ou bien encore l’atelier de création des badges aux couleurs du festival, ont particulièrement séduit les élèves. Les battles littéraires ont elles aussi reçu un très bon accueil auprès des participants et du public : dans une ambiance festive, les élèves du collège de Cleunay et du lycée Bréquigny (Rennes) ont fait porter leurs voix pour défendre le titre de leur choix, rendant les votes du jury, composé d’élèves de TL du lycée Bertrand d’Argentré (Vitré) particulièrement difficiles !

Capture d'écran 2020-02-11 à 15.45.12