Voici désormais vingt-et-un ans que le lycée Chateaubriand de Rennes publie la revue Atala. Cultures et sciences humaines, dont les colonnes sont ouvertes à des contributeurs d’une grande diversité. Après « Chateaubriand », « La traduction », « L’histoire. De la source à l’usage », « La culture scientifique », « Au bonheur du risque ? », « Approcher l’Antiquité aujourd’hui », « Mondes du livre », « L’objet de la philosophie aujourd’hui », « La France et l’Allemagne », « Sciences et techniques », « Les Espagnes », « La distance, objet géographique », « Le Royaume-Uni, culture et identités », « La culture générale », « Pour une biologie évolutive », « Sensibiliser à l’art contemporain ? », « Découper le temps. Actualité de la périodisation en histoire », « Découper le temps II. Périodisations plurielles en histoire des arts et de la littérature », « Passage à l’amateur. Enjeux politiques et esthétiques d’un autre cinéma » et « Apprendre par le théâtre », le vingt-et-unième et dernier volume de la revue vient de paraître.

À l’intersection de différentes disciplines, comme le veut la tradition de la revue, et entre le moment où l’enseignement des langues, vivantes et anciennes, tout comme la transmission des langues vernaculaires ou populaires, semblait relever de l’évidence et celui où s’impose sans résistance, faute d’une diversité en voie de disparition à la faveur d’une instrumentalisation des langues, l’unité d’un code de communication globale, les points de vue exprimés dans ce n° 21 tâchent de redéfinir les enjeux politiques et sociaux, anthropologiques et didactiques de l’apprentissage des langues. Tout en provoquant la conjonction de la science du langage pré- et post-, pro- ou anti- saussurienne, de la pratique pensée de langues d’aires ou de familles les plus diverses, de la réflexion sur l’amour de l’apprentissage de la multiplicité ou le passage d’une langue à l’autre, de la politique d’unification et de diversification des langues et de l’ingénierie à l’origine de machines parlantes et d’intelligence artificielle, linguistes, philosophes, ingénieurs, enseignants et chercheurs se penchent sur différents aspects du rapport humain aux langues comme sur ce que signifie apprendre lorsqu’on entre dans le langage et qu’il s’agit de préserver la culture de l’altération, la possibilité de plusieurs manières d’être-au-monde. Dernier avatar d’une épopée longue d’un quart de siècle, le n° 21 procède également dans un supplément en forme de conclusion à une manière de retour critique sur l’expérience collective d’une revue née et abritée dans un lycée de classes préparatoires et mue par le seul souhait d’aider à penser d’une manière aussi exigeante que possible les questions de la production et de la transmission des savoirs académiques.

Prix du numéro : 18 € (franco de port). Chèques à l’ordre du « Lycée Chateaubriand Rennes »

Renseignements et commandes : ATALA. Cultures et sciences humaines M. Vincent Bliard 136 boulevard de Vitré CS 10637 35 706 RENNES cedex 7 Tél. : 02 99 28 19 39 Vincent.Bliard chez ac-rennes.fr

Voir en ligne : https://www.lycee-chateaubriand.fr/…

ATALA-21-Couverture-scaled