Réjouissante ou redoutée, les élèves de terminale sont cette année les premiers à passer l’épreuve de philosophie dans le cadre de la réforme du bac. Dans les changements, une liste d’auteurs plus multiculturelle avec l’ajout de Zhuangzi, Nāgārjuna, Avicenne et Maïmonide. Qui sont-ils ?

Dans le cadre de la réforme du baccalauréat menée par Jean-Michel Blanquer, la liste des philosophes du programme de philosophie de Terminale est passée de 57 à 83 noms. Parmi ces nouveaux entrants, plus de femmes, mais aussi des auteurs non occidentaux : le penseur chinois Zhuangzi, le bouddhiste indien Nāgārjuna, le philosophe et médecin perse Avicenne ainsi que le rabbin séfarade Maïmonide.

Concrètement, cela signifie qu’un texte de ces philosophes peut être proposé à l’examen et qu’on peut retrouver leur nom dans les nouveaux manuels de philosophie. "Enfin ! Le mythe académique de la « philosophie rien-que-grecque », qui fit les beaux jours du XIXe et du XXe siècle, semble heureusement se fissurer", se réjouit le philosophe et journaliste Roger Pol-Droit dans Les Echos. Il est désormais possible d’étudier officiellement dans les classes de terminales des œuvres de traditions taoïste ou bouddhiste et de présenter davantage de philosophes femmes afin de rappeler, s’il en était besoin, cette évidence : pour faire de la philosophie, nul besoin d’être un homme ou de descendre des Grecs.

lire la suite : https://www.franceculture.fr/philosophie/philosophie-de-nouveaux-auteurs-non-occidentaux-au-baccalaureat

Voir en ligne : https://www.franceculture.fr/philos…