Philosophie et cinéma

Frédé­ric Grol­leau, « De l’écran à l’écrit. Ensei­gner la phi­lo­so­phie par le cinéma »

Un ouvrage technique et très érudit, à la fois dans le domaine philosophique et dans le domaine cinématographique, destiné aux enseignants et/ou aux élèves qui souhaitent poser un regard croisé sur ces deux domaines.

« L’écran de nos pensées. Stanley Cavell, la philosophie et le cinéma » (dir. Élise Domenach)

Les édi­tions de l’École nor­male supé­rieure (ENS) consacrent, sous la direc­tion d’Élise Dome­nach, un ouvrage col­lec­tif majeur et qui fera réfé­rence, à Stan­ley Cavell (1926–2018) qui a rayonné pen­dant plus de trente ans à Har­vard, où il a été le pre­mier, influencé par la réflexion sur l’image d’André Bazin, à ensei­gner dans un sémi­naire d’esthétique le cinéma dans le cadre aca­dé­mique et à faire du 7e Art une matière uni­ver­si­taire à part entière. Soit un appel à se foca­li­ser pour la repen­ser, dit-il, sur « notre idée du monde, des arts et des croyances ».

Exercice audiovisuel : « Melancholia » (Lars von Trier, 2011), « La mort d’Isolde » (Wagner, 1865) & Nietzsche (la fable des animaux intelligents, 1873) : de l’angoisse au nihilisme
Melancholia Prologue

Consigne :

A l’appui du cours sur la liberté, problématisez à l’oral le prologue du film Melancholia (7mn46) à l’appui des documents fournis et de la fable des animaux intelligents chez Friedrich Nietzsche (Vérité et mensonge d’un point de vue extra-moral, 1873)

exercice proposé en terminale générale par Frédéric Grolleau au lycée Jean Macé de Rennes, en février 2022

classe répartie en 3 grands groupes

temps de préparation : 45 minutes

Marc Lemonier,« La philo selon Les tontons flingueurs »

Film mythique et dit “culte” sorti en 1963, le film de Laut­ner qui met en avant des truands au verbe haut et au lever de coude leste au pos­sible, servi par les dia­logues sur mesure de Michel Audiard, ali­mente depuis belle lurette maintes ana­lyses.

Que l’on se penche sur Les ton­tons flin­gueurs pour les décor­ti­quer sous la loupe phi­lo­so­phique paraît en ce sens une excel­lente idée, manière de déni­cher du concept sous la farce truculente.

Vient de paraître : « De l’écran à l’écrit. Ensei­gner la phi­lo­so­phie par le cinéma »

Alter­nant séquences ciné­ma­to­gra­phiques et extraits de grands textes qui vont de Pla­ton jusqu’à Sartre, ce cata­logue de res­sources pro­pose 52 cha­pitres d’analyses et d’exercices de phi­lo­so­phie géné­rale basés sur autant de films.

Secret beyond the door (« Le secret derrière la porte ») - F. Lang, 1947

Le Secret derrière la porte (Secret Beyond The Door, 1948) de Fritz Lang entre au programme limitatif de l’enseignement de spécialité Cinéma-audiovisuel en classe terminale. Il prend place pour la session 2021-2022 aux côtés de Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda et de Ready Player One de Steven Spielberg. Le film est associé aux questionnements « Transferts et circulations culturels » et « Un cinéaste au travail ».

Pour la session 2022-2023, ce sera I Vitelloni (Les Vitelloni, 1953) de Federico Fellini qui entrera au programme limitatif, aux côtés de Ready Player One de Steven Spielberg et du Secret derrière la porte de Fritz Lang. Il sera associé aux questionnements « Périodes et courants » et « Un cinéaste au travail ».

Plus de précisions sur le BO n°26 du 1er juillet 2021.