Nous devons réaffirmer que l’École est bien le lieu où les élèves apprennent à construire et exercer l’esprit critique, et ce, dans tous les enseignements , car l’acte éducatif permet aux élèves d’être dans un collectif au sein duquel ils rencontrent une diversité d’opinions, de cultures. L’esprit critique ne s’apprend pas seul mais bien en société.

« En sciences de la vie et de la Terre, il est opportun d’expliciter la nature propre du savoir scientifique. L’enseignement transmet un savoir scientifique incontestable, des connaissances argumentées, démontrées, vérifiées. Les croyances, elles, font l’objet d’un sentiment de vérité, mais ne sont pas démontrables.  » Cette citation issue du Vadémécum laïcité renvoie à un des objectifs partagé par l’ensemble des disciplines du domaine des sciences et technologie. Elle renvoie plus largement à l’ensemble des disciplines enseignées avec l’intention de construire et développer l’esprit critique des élèves que nous formons.

Mais comment bien former nos élèves si nous ne prenons pas la mesure de chacun des mots de cet extrait du Vadémécum ? C’est un des objets de ce document : définir explicitement à quoi renvoie chacun de ces mots (et d’autres). Il s’agira de mieux les cerner car il s’agit bien souvent de concepts qui se sont construits petit à petit et qui amènent finalement à se poser la question « qu’est-ce que faire des sciences ? ». L’histoire des sciences, ou l’épistémologie, nous propose des réponses. Ces mêmes réponses seront capitales pour distinguer ce qui relève des croyances de ce qui relève de la science, évitant ainsi tout « bras de fer » stérile et permettant de construire les séquences pédagogiques facilitant la construction d’un esprit scientifique. Le terme « distinguer » est lui-même important : il s’agira de distinguer et non d’opposer.

Lien vers le document :

SVT et laïcité
logoSVT2

Documents à télécharger