Ces outils ne conviennent que pour l’étude de lames de roches métamorphiques et ne sont utilisables que pour des lames effectuées dans un plan parallèle à la linéation et perpendiculaire à la schistosité. Cette étude porte essentiellement sur l’agencement des minéraux.

La réalisation et l’utilisation d’une section de lame dans une roche

Les lames doivent être taillées en fonction des structures visibles sur l’affleurement (lieu de prélèvement de l’échantillon) et visibles sur la roche.

Deux cas sont à considérer :

La roche a un débit planaire (schistosité) et présente une linéation.

les lames doivent être réalisées parallèlement à la linéation et perpendiculairement à la schistosité : lame A. On peut éventuellement réaliser une lame dans le plan perpendiculaire à la précédente pour avoir une idée de la structure dans l’espace (lame perpendiculaire à la linéation et perpendiculaire à la schistosité) : lame B.

lame A et B
lame A et B

La roche est plissée.

les lames doivent être réalisées perpendiculairement aux axes des plis et perpendiculairement à la schistosité afin que le plissement de la schistosité soit visible : lame C.

lame C
lame C

Jocelyne BOURRIE - Maryse CARIOU - Michèle DEWITTE - Dominique GLOAGUEN - Nathalie TOURON

avec la participation de Claude AUDREN chercheur au CNRS, Rennes et Claude TRIBOULET, chercheur au CNRS, Paris.

Voir en ligne : OUTILS POUR ETABLIR LA CHRONOLOGIE RELATIVE DE DIFFERENTS EVENEMENTS GEOLOGIQUES DANS UNE LAME MINCE DE ROCHE METAMORPHIQUE.