Pour faire simple :

La didactique s’intéresse :

  • à la transmission d’un savoir savant.
  • au niveau des élèves, à leurs représentations initiales et à leurs difficultés.
  • aux problématiques qui naissent de l’observation d’un monde complexe.

La pédagogie s’intéresse :

  • aux relations élèves/élèves.
  • aux relations maître/élèves.
  • à l’organisation de la classe pour favoriser les apprentissages.

En somme, la didactique est une réflexion sur la transmission des savoirs, alors que la pédagogie est orientée vers les pratiques en classe.

Ce qu’en disent les spécialistes…

« Les didacticiens sont des spécialistes d’une discipline qui cherchent à comprendre pourquoi il est difficile de s’approprier cette discipline et qui s’emploient à concevoir des approches nouvelles. Ils savent que la connaissance scientifique ne se transmet pas mais doit être reconstruite. Ils savent aussi que la logique ou la simplicité de la présentation, l’expérience, la bonne volonté ou l’enthousiasme de l’enseignant ne sont pas des appuis suffisants. Ce qui caractérise donc la didactique par rapport aux diverses sciences de l’éducation, c’est sa responsabilité par rapport aux contenus de la discipline. Il s’agit sans doute moins pour elle ’d’habiller ’ les contenus, que de les ’travailler’, de les adapter, voire de les inventer… »

Jean-Louis Martinand, in Adapt, « Approche de la didactique », 1991, p. 34.

« La pédagogie est ce champ de la transformation de l’information en savoir par la médiation de l’enseignant, par la communication, l’action interactive dans une situation, les prises de décision dans l’action ; le pédagogue est celui qui facilite la transformation de l’information en savoir… »

Marguerite Altet, La formation professionnelle des enseignants, Paris, PUF, 1994,p. 5.

« […] Au niveau théorique, pédagogie et didactique ont pour objet de rechercher le processus enseignement-apprentissage, mais l’abordent par des entrées et des angles d’attaque différents : la pédagogie porte sur l’articulation du processus enseignement-apprentissage au niveau de la structuration du savoir et de son appropriation par l’apprenant. »

Marguerite Altet, La formation professionnelle des enseignants, Paris, PUF, 1994, pp. 6-7.

« L’enseignement couvre donc deux champs de pratiques : celui de la gestion de l’information, de la structuration du savoir par l’enseignant et de leur appropriation par l’élève, domaine de la didactique et le champ du traitement et de la transformation de l’information en savoir par la pratique relationnelle et l’action de l’enseignant, domaine de la pédagogie. La pédagogie recouvre pour nous le domaine de la relation interpersonnelle, sociale qui intervient dans le traitement de l’information et sa transformation en savoir dans la situation réelle du microsystème de la classe. »

Marguerite Altet, La formation professionnelle des enseignants, Paris, PUF, 1994, p. 6.

Source : http://www.persee.fr/docAsPDF/refor_0988-1824_1997_num_25_1_1431.pdf

Eric Lacouture