Année 2021-2022 - Discipline non linguistique HISTOIRE-GÉOGRAPHIE Lettre de cadrage et grille d’évaluation

Mise au point évaluation février 2022 DNL 2021-2022 -Lettre de cadrage d’octobre 2021-Evaluation-Programmes

Evaluation session 2022

A partir de la session du baccalauréat 2022, les textes de référence concernant ces enseignements sont les notes de service du 27 juillet 2021, du 28 juillet 2021, du 22 octobre 2021 et du 9 novembre 2021.

Les critères d’attribution de l’indication section européenne ou section de langue orientale sur les diplômes restent globalement similaires avec une note minimale de 12 en LVE et de 10 en DNL.

Les moyennes trimestrielles ou semestrielles correspondant à l’enseignement de DNL apparaîtront dans le Livret Scolaire numérique du Lycée (LSL).

Une évaluation spécifique de contrôle continu est prise en compte pour le calcul de la moyenne du candidat au baccalauréat. La note globale attribuée à l’évaluation spécifique de contrôle continu pour l’obtention de l’indication SELO ou DNL est prise en compte sans pondération arrêtée au niveau national dans le calcul de la moyenne de la LVE concernée par la DNL pour le trimestre ou le semestre au cours duquel a lieu l’interrogation orale. Un coefficient pourra être affecté à cette note globale pour tous les élèves de SELO ou de DNL au sein de l’établissement concerné, en fonction du choix des professeurs, validé par le chef d’établissement, dans le cadre du projet d’évaluation.

Cette note globale est constituée pour 20% d’une note finale posée conjointement par les enseignants de langue et de DNL, qui pourra s’appuyer sur le relevé de notes annuel, et pour 80% de la note d’interrogation orale en langue.

L’interrogation orale en langue vivante est organisée par les professeurs de la section, qui sont donc susceptibles d’interroger leurs propres élèves, à une date fixée par l’établissement. Il n’y a donc plus en l’état des textes de calendrier académique des épreuves ni de convocation des professeurs par la DEC. Le cas échéant, un arrangement sera possible entre établissements d’une même zone géographique pour permettre qu’un candidat ne soit pas interrogé par ses professeurs mais le soit par des professeurs d’un autre établissement enseignant dans une SELO similaire.

Attention : un tel arrangement serait à l’initiative des établissements et ne donnera pas lieu à remboursement des frais de déplacement engagés. De même, il n’est pas prévu de rémunération pour l’interrogation orale en langue vivante.

La banque académique de sujets est mise à disposition des enseignants qui procèderont à l’interrogation orale.

Documents à télécharger