Le courrier adressé sur la liste de diffusion académique le 27 mars

Chers collègues, Nous espérons que vous vous portez au mieux. Comme indiqué dans notre précédent mail, nous souhaitions revenir vers vous après ces deux premières semaines de mise en œuvre de dispositifs visant à assurer la continuité pédagogique. Vos retours montrent des pratiques très variées et le recours à des outils numériques très divers, qui témoignent d’un investissement fort en cette période exceptionnelle.

Nous souhaitons attirer l’attention de tous sur quelques écueils dont de nombreux professeurs nous ont fait part :

  • le volume global de travail de l’élève, dont chaque professeur a une vue parcellaire, peut se révéler au total particulièrement important : dans la mesure du possible, il convient de prendre connaissance de l’ensemble de la charge de travail et de donner de la lisibilité à l’équipe pédagogique ;
  • la difficulté à s’organiser qu’éprouvent certains élèves (accès limité à internet, diversité des plates-formes où les travaux sont déposés, disponibilité d’une imprimante à domicile…), leurs difficultés à se motiver au quotidien et la difficulté de certaines familles à aider leur enfant à s’organiser dans son travail sur la semaine ou la journée. Il est aussi à noter que certains élèves n’ont pas d’accès simple aux ressources en ligne, les échanges par téléphone en s’appuyant alors sur le manuel peuvent répondre à cette situation ;
  • la nécessité de bien expliquer aux élèves ce qui est attendu, clarifier les consignes. Il nous semble aussi important d’avoir à l’esprit que des nouvelles notions approchées pendant ce temps en distanciel nécessiteront un retour en présentiel (comme lors des classes inversées par exemple), d’où l’importance pour les élèves de continuer à utiliser leurs cahiers.
  • le peu de sens que revêtirait une évaluation sommative dans le cadre de la continuité pédagogique : il pourra être judicieux de privilégier des évaluations formatives et des appréciations détaillées permettant à l’élève d’avoir un regard sur ses acquis et ses progrès ;
  • il convient d’avoir un regard tout particulier envers les élèves les plus fragiles et aussi envers les élèves qui sont en voie de raccrochage après une première semaine difficile.

En conséquence, des retours confirment l’intérêt d’effectuer, si c’est possible, un premier bilan avec les élèves, afin d’ajuster les modalités et le rythme de travail, ainsi que les progressions envisagées.

Enfin, nous vous rappelons que vous pouvez disposer de ressources sur le CNED, toutatice maths, eduscol (https://eduscol.education.fr/maths/actualites/actualites/article/continuite-pedagogique-en-mathematiques.html)… Cela permettra notamment d’alléger la charge de préparation et d’avoir des ressources spécifiques dans le cadre d’un enseignement à distance.

Nous vous souhaitons bon courage pour les semaines à venir et nous vous remercions du travail conséquent mené.

Prenez soin de vous, professionnellement et personnellement.

Le groupe d’IA-IPR de mathématiques de l’académie de Rennes